Quelques milligrammes de toute l’actualité scientifique de la semaine

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

Le choix du Japon

Les premiers habitants du Japon n’y sont pas arrivés par hasard il y a plus de 30 000 ans, mais en y mettant délibérément le cap. C’est la conclusion de paléontologues de l’Université de Tokyo, qui ont recréé les pirogues de l’époque et vérifié si elles pouvaient aller de Taïwan au Japon en suivant les courants. Ce n’est pas le cas, concluent les chercheurs nippons début novembre dans la revue Scientific Reports.

Quiz : Qu’ont découvert des paléontologues irlandais à propos de ce dinosaure albertain ?

PHOTO FOURNIE PAR LE MUSÉE ROYAL DE L’ONTARI0

Parasaurolophus du Musée royal de l’Ontario, retrouvé en Alberta en 1920

Il est mort après avoir reçu un arbre sur la tête. Les biopaléontologues de l’Université Queen’s à Belfast ont analysé les blessures du Parasaurolophus du Musée royal de l’Ontario (ROM), une espèce souvent illustrée dans les films de dinosaures à cause de son cou, de ses pattes graciles et de sa tête surmontée d’une crête abondante. Le spécimen du ROM est le premier à avoir été mis au jour, en 1920, en Alberta. Les chercheurs irlandais ont observé des blessures importantes à ses vertèbres supérieures, qui n’ont pu être causées que par un objet très lourd, probablement un arbre abattu par une tempête, expliquent-ils début décembre dans le Journal of Anatomy.

1100 milliards de tonnes

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Les biologistes de l’Institut Weizmann pour les sciences estiment que plus de 95 % du matériel produit par les humains est constitué de béton et d’agrégats, comme du gravier.

C’est la quantité de matériel produit par l’humain sur la planète, selon une nouvelle étude israélienne publiée à la mi-décembre dans Nature. Cela dépasse pour la première fois la quantité totale de biomasse, c’est-à-dire de matériel vivant, des microbes aux animaux en passant par les plantes. Les biologistes de l’Institut Weizmann pour les sciences estiment que plus de 95 % du matériel produit par les humains est constitué de béton et d’agrégats, comme du gravier.

Une cité d’or en Amazonie ?

PHOTO FOURNIE PAR MARTTI PÄRSSINEN

Le site Severino Calazans, au Brésil, est occupé depuis près de 10 000 ans.

Des villes ont été érigées au cœur des forêts amazoniennes depuis 10 000 ans, selon une nouvelle étude de paléontologues brésiliens et finlandais. Ces chercheurs avaient démontré en 2002 l’existence d’une civilisation sophistiquée dans l’État d’Acre, dans le sud-ouest de l’Amazonie. Ils ont démontré à la mi-novembre dans la revue Antiquity que l’homme a brûlé des forêts pour construire des villages puis des villes depuis 10 000 ans.

Des satellites en noir

Peindre les satellites en noir permet bel et bien de diminuer la perturbation qu’ils causent aux activités des astronomes, concluent des astronomes japonais. Dans l’Astrophysical Journal, à la mi-novembre, les chercheurs de l’observatoire Ishigakijima à Okinawa estiment que la peinture noire diminue de moitié la réflectivité des satellites en orbite basse. La réflectivité des satellites en orbite inquiète les astronomes depuis que SpaceX a lancé son service Starlink d’internet par satellite, qui prévoit 42 000 satellites, dont près de 1000 ont déjà été lancés.