Des répartiteurs d’urgence des régions de Laurentides-Lanaudière et de la Montérégie pourront finalement renouveler leur convention collective cette semaine, pas moins de quatre mois après s’être entendus avec leur employeur respectif.

La Presse canadienne

Cette centaine de répartiteurs, membres de la Fédération des employés du préhospitalier du Québec, menaçaient d’entrer en grève illimitée, reprochant au ministère de la Santé de retarder la signature de leur contrat de travail.

Ils étaient parvenus à une entente de principe en août et la convention collective était échue depuis 2015. Ces répartiteurs toucheront donc une importante rétroactivité. Ils avaient obtenu la parité avec leurs collègues d’Urgences-santé à Montréal.

Leurs collègues de l’Outaouais pourront aussi renouveler prochainement leur convention collective, eux qui comptaient se doter à leur tour d’un mandat de grève.

La Fédération des employés du préhospitalier du Québec et la Corporation des services d’ambulance du Québec ont toutes deux confirmé la signature imminente des conventions collectives.