Des préposés aux bénéficiaires, en grève pour obtenir 15 $ l’heure, manifestent mardi devant l’une des résidences pour personnes âgées touchées par le débrayage, en compagnie de députés et du président de la FTQ, Daniel Boyer.

Lia Lévesque
La Presse canadienne

Quelque 375 travailleurs, principalement des préposés aux bénéficiaires, dans quatre résidences privées pour personnes âgées, à Montréal, Québec et Saint-Jean-sur-Richelieu, font la grève depuis 0 h 01 mardi.

Ils demandent d’obtenir 15 $ l’heure à l’embauche et 1 $ d’augmentation par année pour un contrat de trois ans.

Ils sont membres du Syndicat québécois des employés de service (SQEES), l’un des grands syndicats affiliés à la FTQ. Comme la FTQ tient présentement son congrès triennal à Québec, le président de la centrale, Daniel Boyer, et des délégués du SQEES au congrès sont venus appuyer leurs collègues grévistes. Les députés Sylvain Roy, du Parti québécois, et Alexandre Leduc, de Québec solidaire, ont aussi participé à la manifestation.

La grève doit durer 10 jours à la résidence Oasis Saint-Jean (Chartwell), à Saint-Jean-sur-Richelieu. Elle doit durer cinq jours à la Résidence Anjou à Montréal, ainsi qu’aux Appartements de Bordeaux (Chartwell) à Québec et au Domaine de Bordeaux (Chartwell) à Québec.