Après deux refus, l’Institut d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a finalement décidé de recommander au ministère de la Santé d’inclure sous certaines conditions le Botox dans la liste des médicaments pour le traitement de la migraine chronique.

Le Soleil

L’indication reconnue pour le paiement du médicament est le traitement prophylactique des céphalées chez les personnes ayant un diagnostic de migraine chronique (au moins 15 jours par mois de céphalées durant quatre heures ou plus). Pour y avoir droit, le patient devra d’abord avoir essayé sans succès trois médicaments prophylactiques, dont au moins un antidépresseur, un anticonvulsivant et un antihypertenseur. La durée maximale de l’autorisation initiale est de neuf mois, et de 12 mois pour les autorisations subséquentes. 

> Lisez l'article complet sur le site internet du Soleil