Source ID:b2ecdcc7a94637eeb431cabb7738ff99; App Source:StoryBuilder

Pas de chirurgien de garde à l'Hôpital de Maniwaki

Depuis lundi après-midi et jusqu'à vendredi soir, les... (Photo Alessia Pierdomenico, archives Bloomberg)

Agrandir

Depuis lundi après-midi et jusqu'à vendredi soir, les accidentés de la route et les autres cas de traumatologie sont dirigés vers l'Hôpital de Mont-Laurier.

Photo Alessia Pierdomenico, archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Maniwaki

Pour la deuxième fois en un peu plus de deux semaines, l'Hôpital de Maniwaki, en Outaouais, n'a pas de chirurgien de garde.

Depuis lundi après-midi et jusqu'à vendredi soir, les accidentés de la route et les autres cas de traumatologie sont dirigés vers l'Hôpital de Mont-Laurier, situé à une soixantaine de kilomètres au nord-est de Maniwaki, ou vers ceux de Gatineau, à 135 kilomètres au sud.

Le directeur des services professionnels du Centre intégré de la Santé et des Services sociaux de l'Outaouais (CISSSO), Daniel Tardif, reconnaît que jusqu'en janvier, il pourrait être difficile d'assurer les services à temps plein d'un chirurgien.

Lors de l'interruption de service du 16 novembre, dans une entrevue à la station radiophonique CHGA, M. Tardif avait comparé l'horaire des chirurgiens de garde à l'Hôpital de Maniwaki à un fromage gruyère, expliquant qu'il était plein de trous.

En septembre, la région de Maniwaki s'était retrouvée en manque d'anesthésistes.

Le président et directeur général du Conseil pour la protection des malades, Paul G. Brunet, souligne que plusieurs régions du Québec subissent une pénurie de certains types de spécialistes.

« Il n'y a aucune raison (qui explique) pourquoi, dans une région ou une autre, on n'aurait pas accès aux mêmes soins et aux mêmes médecins puisque les gens payent les mêmes impôts, a-t-il déploré en entrevue avec La Presse canadienne. Je ne sais pas si c'est à cause du lobby très fort des médecins, mais il n'y a aucune raison. »

M. Brunet peine à croire que les précédents ministres de la Santé n'aient pas résolu ce problème malgré leur promesse de le faire.

Le défenseur des malades dit vouloir accorder sa confiance à la nouvelle ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, pour qu'« enfin se règle ce genre de situation ».

« Peut-être que le fait qu'elle ne soit pas médecin va apporter beaucoup à la solution, estime Paul G. Brunet. Parce que jusqu'à maintenant, peut-être à tort, on a senti une apparence de conflit d'intérêts » entre les médecins et les ex-ministres de la Santé qui étaient eux-mêmes médecins.

Les urgences de l'Hôpital de Maniwaki, sur le boulevard Desjardins, sont ouvertes en tout temps.

La ville compte environ 4000 d'habitants ; l'hôpital peut aussi accueillir les Autochtones de la communauté algonquine voisine de Kitigan Zibi.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer