«Je ne pensais jamais que mon texte aurait eu cette ampleur. J'espère juste que ça pourra faire changer des choses.»

LA TRIBUNE

Émilie Ricard, l'infirmière sherbrookoise dont le cri du coeur a fait le tour du Québec depuis lundi, a eu la force de s'adresser à la presse mercredi. Reposée, mais encore ébranlée par le «tourbillon d'émotions» que son message a suscité, la frêle jeune femme n'en revenait toujours pas de la vague qui a déferlé à partir d'une simple réaction sur sa page Facebook.

> Lisez l'article sur le site internet de La Tribune