Une entente sectorielle est intervenue hier entre le gouvernement et les syndicats des employés de soutien affiliés à la FTQ.

Publié le 9 déc. 2015
Denis Lessard LA PRESSE

Les clauses non pécuniaires sont réglées en principe en attendant l'entente globale à venir à la table centrale. 

L'entente de principe conclue hier touche 35 000 syndiqués essentiellement du réseau de la santé, affiliés à la FTQ, du SCFP-Québec, du SQEES-298 et du SEPB-Québec. 

Selon le président de la FTQ, Daniel Boyer, la mobilisation syndicale aura « fait bouger le gouvernement ». La centrale et les syndicats affiliés « se réjouissent de l'ouverture manifestée dernièrement par les négociateurs patronaux aux tables sectorielles dans la recherche d'une convention collective négociée pour ses membres », a souligné M. Boyer.