Source ID:; App Source:

Quatre cas suspects au Québec

Au moins quatre cas suspects de grippe porcine sont sous enquête au Québec, a... (Photo AFP)

Agrandir

Photo AFP

Au moins quatre cas suspects de grippe porcine sont sous enquête au Québec, a appris La Presse. Aucun cas n'a toutefois encore été confirmé. Ailleurs dans le monde, de nouveaux cas d'infection au virus H1N1 sont rapportés, a indiqué l'Organisation mondiale de la santé ce matin.

Les tests préliminaires menés par la Direction de la santé publique ont révélé que quatre personnes étaient infectées par un virus d'influenza. Par contre, les autorités attendent les résultats des analyses en laboratoire, réalisées à Winnipeg, afin de déterminer si ces personnes sont infectées par le virus A/H1N1 associé à la grippe porcine.

On devrait en savoir plus aujourd'hui. Dans tous les cas, les personnes considérées comme des cas suspects récupèrent bien à la maison actuellement.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux refuse de commenter la nouvelle pour le moment. «Nous ne confirmons aucun cas suspect, a indiqué la responsable des communications, Dominique Breton. Je tiens à préciser que nous n'avons toujours aucun cas confirmé. La confirmation des cas sera annoncée par le directeur national de santé publique, le Dr Alain Poirier.»

Au Canada, on compte 19 cas confirmés de grippe porcine, soit sept en Ontario, six en Colombie-Britannique, quatre en Nouvelle-Écosse et deux en Alberta. Dans tous les cas, il s'agit d'affections bénignes.

L'Organisation mondiale de la santé a rehaussé son niveau d'alerte de 4 à 5 sur une échelle de six en fin de journée hier. Cela signifie pour l'organisation qu'une pandémie est «imminente».

«Pour le moment, rien dans les données épidémiologiques nous indiquent qu'il faudrait rehausser le niveau d'alerte à six aujourd'hui», a déclaré le numéro 2 de l'OMS, le Dr Keiji Fuduka, lors de la conférence de presse quotidienne plus tôt ce matin.

Le plus récent bilan officiel de l'organisation, transmis quotidiennement, fait état de 236 cas d'infection au virus H1N1 confirmés par des analyses de laboratoire à 17h, heure de Genève (11h de notre heure aujourd'hui). Hier, le dernier bilan faisait plutôt état de 148 cas.

«Ce grand écart s'explique surtout par la situation au Mexique, où nous avons désormais 97 cas confirmés au lieu de 26, et toujours sept décès», a expliqué le numéro 2 de l'OMS, le Dr Keiji Fukuda.

«Ces nouveaux cas confirmés au Mexique représentent probablement les efforts qui sont faits pour analyser un plus grand nombre d'échantillons en laboratoire», a ajouté le Dr Fukuda.

Au cours des dernières heures, les autorités mexicaines ont demandé l'aide de certains pays comme le Canada et les États-Unis pour procéder aux analyses des prélèvements en laboratoire afin de déterminer les cas de grippe porcine. Quelque 200 échantillons mexicains sont analysés au laboratoire national situé à Winnipeg.

Le virus continue par ailleurs de se propager et de nouveaux pays sont touchés, notamment en Amérique du Sud. Plus cas suspects font aussi l'objet d'analyses.

Aux États-Unis, les CDC (Centers for Disease Control and Prevention) rapportent pour leur part de nouveaux cas confirmés de grippe porcine. On compte au moins 109 cas dans 11 états américains. Le décès d'un bambin au Texas avait aussi été rapporté hier.

«Les plus récents cas de contamination et le décès survenu suggère que la maladie pourrait être plus sévère et que le virus continue de se propager», ont indiqué les autorités américaines.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer