Source ID:; App Source:

Moins d'attente au pays pour certaines chirurgies

Les données compilées dans le rapport annuel sur... (Photo: Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Les données compilées dans le rapport annuel sur les temps d'attente de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) montrent une certaine amélioration des délais au cours des trois dernières années.

Photo: Ivanoh Demers, La Presse

Les temps d'attente pour certaines interventions chirurgicales semblent s'améliorer au pays, notamment au Québec. Mais dans certaines provinces, il faut attendre encore longtemps pour un remplacement du genou ou de la hanche ou une chirurgie de la cataracte.

Les données compilées dans le rapport annuel sur les temps d'attente de l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) montrent une certaine amélioration des délais au cours des trois dernières années. 

«Nous observons que dans plusieurs des secteurs prioritaires, il semble y avoir une amélioration des temps d'attente. Donc, ça veut dire qu'il y a eu des investissements au niveau des différentes provinces pour tenter de réduire les temps d'attente», explique Claude Lemay, gestionnaire pour le bureau du Québec à l'ICIS.

À la suite de la conférence fédérale-provinciale sur la santé, à l'automne 2004, les provinces avaient convenu de travailler à réduire les temps d'attente dans cinq secteurs jugés prioritaires. Il s'agit de la cardiologie, de l'oncologie, de l'imagerie diagnostique, du remplacement articulaire ainsi que de la chirurgie de la vue.

Toutes les provinces ne compilent pas encore les données de la même façon, avec les mêmes définitions, si bien qu'il n'est pas toujours possible d'avoir un portrait complet pour l'ensemble du pays. Par contre, le rapport de l'ICIS démontre que pour toutes les provinces où les données sont similaires, il y a eu de l'amélioration en ce qui concerne les traitements en oncologie et la chirurgie cardiaque. Dans ces domaines, au moins 75% des patients sont traités dans les délais requis.

Par contre, les résultats sont moins bons lorsqu'il est question des remplacements articulaires ou de la chirurgie de la cataracte. Les délais sont particulièrement longs pour l'arthroplastie du genou. Seulement trois provinces, soit le Québec, l'Ontario et l'Île-du-Prince-Édouard réussissent à traiter plus de 75% de leurs patients dans les délais recommandés de 26 semaines.

«Le Québec se démarque au niveau de certains indicateurs et va assez bien», note M. Lemay. C'est le cas pour la chirurgie cardiaque. «Nous savons que pour les priorités 1 et 2 (les plus urgentes), 92% des patients sont opérés dans les temps. Pour l'ensemble des cinq niveaux de chirurgie cardiaque, il y a 84% des patients opérés dans les délais au Québec.»

Pour le remplacement de la hanche, 90% des Québécois sont traités dans les délais et 86% pour le remplacement du genou. Quant à la chirurgie de la cataracte, 95% des patients québécois sont soignés dans un délai de six mois.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer