Tout en qualifiant le travail des policiers de «satisfaisant» lors de la manifestation d'hier, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, a manifesté son intention d'exiger que le parcours de toutes les futures manifestations à Montréal soit connu de la police.

André Duchesne LA PRESSE

M. Tremblay a dénoncé les actes de vandalisme commis par un «nombre limité» de personnes à l'occasion de la manifestation contre la brutalité policière tenue dimanche après-midi dans les rues du centre-ville.

Participant à l'inauguration de la bibliothèque Ambroise-Lafortune dans le quartier Centre-Sud, le maire a par ailleurs estimé inévitable qu'il survienne des erreurs du cote policier. Les agents se devaient d'agir pour que la manifestation ne dérape pas davantage, a-t-il laissé entendre.