Une mère de famille de La Plaine (couronne nord de Montréal) devra payer 44 000$ parce que, en pratiquant ses lancers frappés, son ado de 15 ans a accidentellement lancé la rondelle sur la bouche d'un garçon de 9 ans.

Christiane Desjardins LA PRESSE

Le petit Samuel a perdu trois dents lors de ce malheureux accident. Sa mère réclamait environ 80 000$ à la mère de Yannick, l'ado en question. Le juge Julien Lanctôt, de la Cour supérieure, a fractionné cette somme, car il a conclu à une responsabilité partagée des enfants. Il a statué que Yannick était responsable des deux tiers de la faute, et le petit Samuel, pour le tiers.

L'incident est survenu le 3 mars 2006, au parc Des Ruisseaux, à La Plaine. Il y avait deux patinoires à cet endroit, une petite pour le patinage libre où il était aussi permis de se passer la rondelle, et une grande patinoire consacrée principalement au hockey. Le jeune Samuel s'était rendu au parc ce jour-là pour jouer au hockey avec deux amis. Trouvant qu'il y avait trop de bosses sur la petite patinoire, les trois jeunes ont décidé d'aller sur la grande. Aucun ne portait un casque protecteur.

Après un petit caucus sur le bord de la bande, Samuel a patiné vers le filet. En entendant son copain crier «go», qui signalait le début de la partie, Samuel s'est retourné. C'est à ce moment qu'il a reçu une rondelle en pleine figure et s'est écroulé par terre, la bouche ensanglantée. Le tir provenait de Yannick, un joueur de hockey de 15 ans, de niveau bantam AA. Ce dernier pratiquait ses lancers frappés avec trois autres amis de son âge, tous alignés à 60 pieds du filet.

Samuel a été transporté à l'hôpital, et a manqué un mois d'école. Il dira qu'il n'avait pas remarqué que des joueurs pratiquaient leurs lancers devant le filet. Yannick dira pour sa part qu'il n'avait pas vu le jeune devant le filet, le croyant avec les autres sur le bord de la bande.

La mère du jeune Samuel a poursuivi la mère de Yannick. Elle réclamait 72 000$ pour son fils, incluant l'appareil évolutif qu'il a fallu installer dans la bouche de Samuel, ainsi que 10 000$ pour les troubles qu'elle a elle-même subis à la suite de cet accident.

Il a été démontré que Yannick n'était aucunement un ado à problème. Cependant, il a été imprudent en lançant la rondelle au filet alors que Samuel se trouvait tout près, a souligné le juge. «Il s'est comporté sur une patinoire publique comme si cette patinoire n'était destinée qu'à lui et à ceux qui participaient avec lui à un exercice de lancers frappés...» En ce qui concerne le jeune Samuel, le juge retient qu'il avait été averti par sa mère de faire attention sur la grande patinoire. Il savait que des grands y jouaient au hockey et il ne portait pas de casque protecteur. D'où la responsabilité de deux tiers pour le grand, et d'un tiers pour le petit.

Au bout du compte, la mère de Yannick est donc condamnée à payer autour de 44 000$ à la mère de Samuel.