(Ottawa) Dès la rentrée parlementaire, quiconque se présentera dans les lieux de la Chambre des communes devra avoir reçu deux doses de vaccin contre la COVID-19. Cette prescription comprend les élus, les visiteurs et les journalistes.

Mélanie Marquis
Mélanie Marquis La Presse

Le président de la Chambre, Anthony Rota, aussi président du Bureau de régie interne, a annoncé qu’« à compter du lundi 22 novembre 2021, toute personne doit être entièrement vaccinée contre la COVID-19 pour être autorisée à entrer dans les lieux de la Chambre des communes ».

Par voie de communiqué, il a précisé que « cette exigence s’appliquera à toute personne souhaitant entrer dans les lieux de la Chambre des communes, y compris les députés et leur personnel, les employés des bureaux de recherche politique, les employés de l’administration, les membres de la Tribune de la presse parlementaire, les visiteurs d’affaires du Parlement, les entrepreneurs et les consultants ».

Cette mesure était souhaitée par les libéraux, les bloquistes et les néo-démocrates, mais pas par les conservateurs, qui n’ont pas encore voulu indiquer combien des 119 députés étaient adéquatement vaccinés.