(Ottawa) L’ancien chef libéral fédéral Bob Rae est nommé envoyé spécial du Canada pour les enjeux humanitaires et relatifs aux réfugiés.

La Presse canadienne

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé mardi qu’il nommait M. Rae à son nouveau poste afin de poursuivre le travail que l’ancien premier ministre néo-démocrate de l’Ontario avait commencé en tant qu’envoyé spécial au Myanmar il y a deux ans.

M. Rae avait passé sept mois en 2017 et 2018 à évaluer ce qui avait poussé plus de 600 000 Rohingya à quitter leur maison au Myanmar et à se rendre au Bangladesh voisin, créant une crise humanitaire.

L’envoyé spécial canadien a formulé ensuite 17 recommandations à Ottawa, notamment une augmentation de l’aide humanitaire et l’accueil d’un plus grand nombre de réfugiés de la région.

M. Trudeau affirme que le nouveau travail de M. Rae consistera notamment à continuer de diriger les efforts diplomatiques du Canada pour résoudre la crise des Rohingya.

Mais il travaillera aussi avec les Nations unies, la communauté internationale et les Canadiens pour résoudre d’autres problèmes humanitaires et enjeux liés aux réfugiés.

« Je le remercie pour le travail important qu’il a accompli dans le cadre de la crise humanitaire et sécuritaire dans l’État de Rakhine, au Myanmar, indique le premier ministre dans un communiqué. Je sais qu’il continuera de bien servir les Canadiens et le monde entier dans son rôle qui est maintenant élargi. »