(Ottawa) Le commissaire à la vie privée du Canada critique la Charte numérique du gouvernement, jugée « complètement inefficace » pour garantir le respect de la vie privée des Canadiens.

Catherine Lévesque
La Presse canadienne

Dans son rapport annuel dévoilé mardi, le commissaire Daniel Therrien presse le gouvernement Trudeau de mettre à jour la loi sur la protection de la vie privée, citant de « graves lacunes dans la législation actuelle ».

M. Therrien recommande donc d’augmenter ses propres pouvoirs afin de pouvoir ordonner aux contrevenants de se conformer à la loi et imposer des amendes.

À son avis, le cadre existant et la proposition du gouvernement au printemps sont « d’excellents incitatifs pour les entreprises à ne pas prendre la vie privée au sérieux », puisqu’ils ne seraient obligés de le faire qu’au terme d’années de procédures judiciaires.

Dans son rapport, M. Therrien présente des recommandations pour réformer la loi sur la protection de la vie privée.

Elle devra résister au passage du temps, mettre fin à l’autoréglementation dans le secteur privé et permettre des mécanismes qui offriraient aux individus « un recours rapide et efficace » pour la protection de leur droit à la vie privée.