Source ID:; App Source:

Trudeau interdira-t-il les armes d'assaut et de poing?

La fondatrice de PolySeSouvient, Heidi Rathjen, le président de l'Association des... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

La fondatrice de PolySeSouvient, Heidi Rathjen, le président de l'Association des étudiants de Polytechnique, Manuel Klaseen, et la présidente de la Confédération pour le rayonnement étudiant en ingénierie au Québec, Wendy Vasquez.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Grignon-Francke
La Presse

Des associations de victimes de tueries craignent que les élections fédérales à venir ne reportent la réalisation des engagements du gouvernement Trudeau à interdire les armes d'assaut et de poing. Elles ont souligné leur impatience à leur sortie d'une rencontre avec des représentants du ministère de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé, ce matin à Montréal.

En août 2018, Trudeau dépêchait le ministre Blair d'étudier la question. « Vous devrez vous pencher sur la possibilité d'interdire complètement les armes de poing et les armes d'assaut au Canada, sans entraver l'utilisation légitime d'armes à feu par les Canadiens », précisait la lettre de mandat envoyé au ministre Bill Blair. 

En mars dernier, le projet de loi C71 présenté n'incluait pas de clause interdisant complètement les armes d'assaut et de poing, le statut de certaines d'entre elles est maintenu comme armes à « autorisation restreinte ». Une consultation a été lancée après les fusillades de Fredericton et de Toronto cet été. Cette rencontre était la troisième d'une série de 8 rencontres menées par le gouvernement. 

« Il y a un dialogue, mais ce n'est pas fini! Nous ne sommes pas dans un pays de guerre, les armes de poing doivent être prohibées! », a souligné M.  Boufeldja Benabdallah, cofondateur de la mosquée de Québec. Il a martelé l'importance d'éduquer les plus jeunes au danger des armes à feu. Il s'est également indigné de la répétition des tueries et de l'« inaction des gouvernements » depuis la tuerie de Polytechnique en 1989.   

Un lobby puissant    

« Je pense que les Canadiens ne réalisent pas à quel point le lobby est puissant au Canada », a souligné Heidi Rathjen, Fondatrice de PolySeSouvient et témoin du massacre de ses consoeurs.    

Elle a souligné l'adhésion de la majorité de l'opinion publique à des mesures d'interdiction des armes d'assaut et de poing, soulignant que ceux qui s'y opposent ne sont que « la minorité de la minorité qui ont des intérêts personnels, idéologiques et financiers. »   

Milieu scolaire   

Des associations étudiantes étaient également sur place pour souligner leur désir de maintenir les campus sans armes. « On a peur pour la communauté étudiante, pour nos campus. On pense que ça a pas de bon sang que ça soit accessible aussi facilement », affirme Manuel Klaseen, Président, Association des étudiants de Polytechnique.    

Les armes à feu ont également été pointées du doigt comme des outils permettant le suicide dans les milieux étudiants.    

Accès et législation   

Depuis le démantèlement du régime des armes à feu, en 2012 par le gouvernement Harper, les armes sans restriction ne sont enregistrées dans aucune des provinces canadiennes, sauf le Québec. Le Québec dispose d'un système d'immatriculation des armes à feu, qui n'encadre que les armes d'épaules, comme celles utilisées pour la chasse.   

Les solutions proposées concernent l'enregistrement des armes à feu, leur reclassification entre les diverses catégories d'accès, des formations plus exhaustives et le suivi des personnes possédant un permis de port d'arme.   

« Il y a des armes restreintes qui devraient être interdites, avec lesquelles on a vu des massacres. Il y a même des armes non-restreintes comme le Ruger Mini-14, qui a tué mon épouse, qui est encore non-restreinte! », explique Jean Francois Larrivée,époux d'une des victimes de Polytechnique.   




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer