Les vents forts et la marée de forte amplitude sont une fois plus le point de mire, mercredi, sur l'extrémité de la péninsule gaspésienne et aux Îles-de-la-Madeleine, alors qu'un avertissement de vent est en vigueur.

Mis à jour le 22 déc. 2010
Nelson Sergerie LA PRESSE CANADIENNE

Environnement Canada a émis mercredi midi cet avertissements alors que les vents souffleront jusqu'à 90 kilomètres à l'heure du Nord-Est sur Gaspé et Percé et jusqu'à 100 kilomètres à l'heure aux Îles.

De plus, pour l'archipel madelinot, un avertissement d'onde de tempête est maintenu.

En entrevue à La Presse Canadienne, le maire des Iles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, souligne que les Madelinots sont habitués à subir des fortes tempêtes, même s'ils ressentent un peu d'inquiétude.

«C'est peut-être la constance des vents et des vagues qui pourrait venir à bout de certaines infrastructures. C'est peut-être ça qui nous inquiète davantage et la raison pour laquelle on continue d'opérer une surveillance d'heure en heure dans les points stratégiques qui sont plus vulnérables», a-t-il mentionné.

Le traversier reliant les Îles-de-la-Madeleine et l'Île-du-Prince-Édouard demeure à quai jusqu'à nouvel ordre.

Les vagues devraient atteindre entre six et huit mètres mercredi après-midi.

Ce secteur est sous très haute surveillance de la part de la Sécurité civile. «Les trois grandes journées de marée commencent aujourd'hui (mercredi). C'est sûr qu'avec les vents, c'est évident que la surveillance ne s'arrêtera pas», a expliqué un porte-parole de la Sécurité civile, Gilles Soucy.

Par ailleurs, jusqu'à 25 centimètres de neige sont attendus avec ce système sur l'extrême est de la péninsule gaspésienne.

Du côté de Via Rail, une porte-parole, Élisabeth Huard, mentionne que le train Chaleur qui quitte Montréal en direction de Gaspé mercredi soir est maintenu. Certains médias avaient rapporté que le train pourrait s'immobiliser dans la Baie des Chaleurs en raison de l'état de la voie ferrée qui a été endommagée par le mauvais temps, mardi.

De plus, à Percé, la promenade touristique a été endommagée en raison des grandes marées. Les vagues sont passées par-dessus le quai et ont même atteint certains commerces. La route 132 près de Saint-Godefroy, entre New Carlisle et Percé, a aussi été inondée partiellement.

Au Nouveau-Brunswick, un avertissement d'onde de tempête est de nouveau en vigueur dans les régions de la péninsule acadienne jusqu'au nord-est de la province, en raison de la présence d'une importante dépression qui persiste au sud de la Nouvelle-Écosse.

Elle continuera d'apporter des vents forts du Nord à Nord-Est et un mélange de précipitations sur une grande partie du Nouveau-Brunswick jusqu'à jeudi. Bien que les vents aient légèrement diminué mercredi, ils devraient augmenter de nouveau, et des rafales à 90 kilomètres à l'heure sont à prévoir dans les régions Sud-Est jeudi.

De hautes vagues provenant de l'océan continueront d'affecter ces régions jusqu'à jeudi. Les conditions se détérioreront de nouveau mercredi après-midi à marée haute, mais les niveaux d'eau ne seront toutefois pas aussi élevés que mardi.