Source ID:; App Source:

Les rivières sous surveillance

La Sécurité civile du Québec garde un oeil attentif sur une vingtaine de... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

Photo: archives La Presse

Les pluies abondantes qui se sont abattues sur le sud du Québec au cours des dernières heures ont fait monter d'un cran les risques d'inondation dans plusieurs régions de la province. Des rivières sont déjà sorties de leur lit en certains endroits. Les dommages sont mineurs, mais une cinquantaine de maisons avaient dû être évacuées de manière préventive, samedi soir.

«La situation est de plus en plus problématique dans trois secteurs (Lanaudière, Chaudière-Appalaches et Laurentides). On surveille une vingtaine de rivières dont le niveau ne baisse pas ou continue d'augmenter depuis vendredi», a résumé samedi soir Lisa Carroll, porte-parole de la Sécurité civile du Québec.

C'est entre autres à Saint-Lambert-de Lauzon, dans la région de Chaudière-Appalaches, que la situation suscite le plus d'inquiétudes. Deux embâcles se sont formés tôt samedi matin sur la rivière Chaudière, ce qui a fait grimper le niveau de l'eau rapidement. Trop, au goût de la Sécurité civile qui a ordonné l'évacuation préventive de 53 résidences menacées par la crue des eaux.

Les pompiers de la municipalité croisaient les doigts en espérant que l'embâcle situé en amont ne cède pas. «Si ça arrive, les conséquences vont être catastrophiques pour les maisons de la Place-des-Isles, affirmait samedi le directeur des pompiers de Saint-Lambert-de-Lauzon, Gaétan Lacasse. On risque que les glaces embarquent dans les résidences.» La rivière Chaudière a aussi fait craindre des inondations à Saint-Étienne-de-Lauzon et à Beauceville.

Dans la région de Lanaudière, la rivière Beauport est sortie de son lit près de Saint-Calixte et un tronçon de la route 335, recouvert d'eau, est impraticable depuis samedi matin. Les sous-sols de quelques maisons ont été inondés et un petit barrage s'est rompu sous la pression du débit anormalement élevé de la rivière. Là aussi, la Sécurité civile rapportait plus de peur que de mal et aucune résidence n'a dû être évacuée. Tard samedi soir, la rivière Beauport était si haute qu'elle avait rejoint le tablier du pont qui l'enjambe. Si son niveau devait encore grimper, près de 80 maisons pourraient être évacuées aujourd'hui, a indiqué en soirée Mme Carroll.

Le secteur de Joliette et de Saint-Charles-Borromée était aussi sous haute surveillance. Les travaux de déglaçage effectués samedi ont permis de morceler deux embâcles, mais cela n'a pas freiné l'augmentation du niveau de la rivière L'Assomption. Signe que le sol est gorgé d'eau, un important glissement de terrain est aussi survenu en mi-journée près de Sainte-Mélanie, où une paroi d'une hauteur de près de 20 mètres s'est effondrée, entraînant au passage des blocs de glace de plus de 30 centimètres d'épaisseur sur une distance de quelque 50 mètres. Heureusement, cet incident est survenu dans un secteur inhabité.

À Saint-Jérôme, dans les Laurentides, deux commerces et deux immeubles à logement ont été inondés et évacués à la suite de la crue de la rivière Saint-Antoine.

Selon Environnement Canada, de 30 à 40 mm de pluie sont tombés entre vendredi et samedi soir sur la plupart des régions du Sud de la province. La Sécurité civile devrait profiter d'un petit répit au cours des prochaines heures: les avertissements de précipitations abondantes qui étaient en vigueur ont été levés samedi soir alors que la pluie devrait cesser en milieu de journée dimanche.

Le retour des averses est prévu pour lundi, mais les précipitations devraient être plus faibles qu'au cours des dernières heures.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer