Quelques centaines de manifestants se sont réunis au centre-ville de Montréal lundi midi en solidarité avec les Sioux qui s'opposent au projet de pipeline DAPL au Dakota.

Publié le 7 nov. 2016
Charles Côté LA PRESSE

Ils se sont rassemblés au Square Victoria et ont arpenté les rues du centre-ville pour dénoncer trois banques canadiennes qui ont investi ensemble 600 millions dans le projet. 

La manifestation s'est déroulée dans le calme.

Jean Lapalme, 65 ans, un manifestant de Montréal, a voulu témoigner de sa solidarité. 

« Les autochtones sont à l'avant-garde de la bataille contre les infrastructures pétrolières et la lutte aux changements climatiques », a-t-il dit. 

Âgée de 23 ans, originaire de Uashat près de Sept-Îles, Kuetatshess est venue d'Odanak où elle étudie au cégep.

« On étudie beaucoup l'importance de garder nos cultures et nos territoires », dit-elle.   

Les Sioux de la tribu Standing Rock résistent depuis des semaines au projet Dakota Access Pipeline, qui doit traverser la rivière Missouri. 

Un cimetière ancestral se trouve aussi sur le trajet du pipeline.

Les images de la résistance à Standing Rock ont fait le tour du monde et les manifestations d'appui se déroulent un peu partout sur la planète. 

« Je ne pouvais pas aller au Dakota alors c'est important d'être ici », a expliqué France Mercille, de Beloeil.