Le coup d'éclat de Denis Coderre contre Postes Canada, marteau-piqueur à la main, pourrait finalement avoir des conséquences pour le maire de Montréal. Selon TVA Nouvelles, un citoyen aurait déposé une plainte au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) contre le maire pour avoir détruit une dalle de béton de Postes Canada, dans le parc-nature de l'Anse-à-l'Orme, dans l'ouest de Montréal, le 13 août dernier.

Publié le 31 août 2015
Louis-Samuel Perron LA PRESSE

Comme toutes les plaintes sont de nature confidentielle, le SPVM ne confirme pas l'existence d'une plainte contre le maire. Au cabinet de Denis Coderre, on refuse également de commenter cette information.

La plainte du citoyen aurait été déposée le 20 août dernier au poste de quartier 1, à Kirkland, dans l'ouest de l'île, selon TVA Nouvelles. Les enquêteurs du SPVM devront maintenant évaluer si un geste criminel a été commis par le maire.

Après avoir contribué à la destruction de la dalle de béton devant accueillir des boîtes postales communautaires, le maire avait qualifié son geste de «politique». Postes Canada avait finalement décidé de déplacer les boîtes postales un peu plus loin, sur la rue Angers.

Postes Canada n'avait pas rappelé La Presse lundi soir.