L'administration Coderre a dû intervenir auprès de l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles afin qu'il rende un chèque de 25 000$ que la société pétrolière Suncor lui avait remis pour un marché public.

Marie-Michèle Sioui LA PRESSE

L'argent provenait en fait de la fondation de Suncor et il devait servir à financer la corporation des marchés publics de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, organisme à but non lucratif.

«On a trouvé inapproprié que ça puisse se faire ainsi», a déclaré le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Pierre Desrochers. C'est lui qui a «arrêté» le don, avant même qu'il ne chemine jusqu'aux élus.

À la mairie de l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, un porte-parole a déclaré ne pas être en mesure de formuler de commentaire sur cette affaire. M. Desrochers a cependant précisé que l'arrondissement avait «très bien accepté» la décision.