Le maire de Montréal Denis Coderre a accueilli les citoyens et les touristes à l'occasion d'une journée porte ouverte à l'hôtel de ville. Ce fut l'occasion pour le maire et le chef de l'opposition Richard Bergeron d'échanger une poignée de main le temps d'une photo en compagnie du père Noël et de se lancer une flèche en 2013.

Publié le 24 déc. 2013
Annabelle Blais LA PRESSE

M. Coderre a profité de la journée pour souhaiter ses voeux de Noël aux employés et aux visiteurs. Certains ont profité de l'occasion pour faire part de certaines doléances. «Les gens me disent qu'ils veulent un maire présent, bon évidemment, il y a encore de la neige, alors on leur fait comprendre qu'il y a quand même eu deux tempêtes et 53 centimètres», a indiqué M. Coderre.

Décès du parrain

Au sujet du décès de Vito Rizzuto, parrain de la mafia sicilienne à Montréal, le maire n'a pas semblé inquiet outre mesure en ce qui concerne une éventuelle lutte de pouvoir entre les clans mafieux. «C'est le temps des fêtes et je ne m'occupe pas d'opération, je laisse aller notre corps policier, mais on est vigilant en tout temps, a dit le maire. Faut pas tomber dans la spéculation, nos forces [de l'ordre] sont là pour protéger les citoyens.»

De son côté, le chef de l'opposition Richard Bergeron a rappelé que depuis la sortie de prison du parrain et son retour à Montréal, plusieurs assassinats ont été commis. «Il y a eu un ménage qui s'est fait, malheureusement selon ce que j'entends, il s'en fera sûrement un autre, a-t-il déclaré. Tant que ça reste entre eux, il ne faut pas que ça touche la population... mais on ne souhaite aucune violence à Montréal.»

M. Bergeron a aussi saisi l'occasion pour offrir au maire, par l'intermédiaire des médias ses souhaits, pour l'année 2014.

«Mon voeu pour l'année 2014 est que le maire Coderre soit tellement bon que j'ai à peine l'occasion de m'opposer. Je le souhaite vraiment. Je n'ai pas le droit de souhaiter du mal à Montréal. Pour que Montréal soit bien, il faut que le maire soit bon, a expliqué le chef de Projet Montréal. Je lui souhaite donc d'être bon pendant trois ans et quelques mois et ensuite d'être très mauvais pour qu'ensuite à l'élection de 2017 nous nous l'emportions», a-t-il ajouté en riant.