Les pluies diluviennes de mai 2012 font maintenant place à un fleuve de poursuites. Les propriétaires d'une centaine de résidences poursuivent la Ville de Montréal pour plus de 3 millions afin d'être dédommagés.

Mis à jour le 16 déc. 2013
Pierre-André Normandin LA PRESSE

Le 29 mai 2012, une pluie torrentielle s'abat sur le sud-ouest de Montréal. La Ville évalue que 70 mm de pluie sont tombés en 30 minutes à peine, beaucoup trop pour la capacité de son réseau d'égouts.

Signe de l'étendue des dégâts, la Ville a reçu pas moins de 3717 réclamations de citoyens pour la seule journée du 29 mai 2012. C'est davantage que toutes les demandes reçues pour l'année 2008... pourtant elle-même une année record de sinistres provoqués par les précipitations abondantes.

L'administration se défend

La Ville a toutefois refusé de dédommager les propriétaires, estimant que la pluie du 29 mai 2012 était hors norme. En fait, Montréal dit ne jamais dédommager les citoyens lors des épisodes de pluies diluviennes. «Cette pluie était d'une intensité qui était supérieure aux normes de conception du réseau d'égout de la ville de Montréal en plus de démontrer que le réseau a été construit selon les normes et les règles de l'art en vigueur au moment de la conception», dit la Ville.

L'administration Coderre vient d'accepter de doubler la somme versée à un expert embauché par la Ville «afin de s'exonérer et de se défendre» contre les réclamations des propriétaires. Cet ancien ingénieur de la firme BPR qui aide Montréal dans sa défense doit établir avec précision la quantité de pluie tombée le 29 mai 2012 et la capacité du réseau d'égouts.

Montréal accepte très rarement de dédommager les citoyens dont la résidence a été inondée, estimant qu'il est de leur responsabilité d'installer un clapet antiretour pour se protéger contre les refoulements d'égouts. Depuis cinq ans, seulement 72 propriétaires ont eu un dédommagement sur tout près de 11 000 réclamations reçues, soit dans moins de 1% des cas.

La Ville de Montréal n'est pas la seule poursuivie pour les pluies diluviennes du 29 mai 2012. Longueuil a reçu 107 réclamations pour un total de 1,4 million, selon l'hebdomadaire Le Courrier du Sud.

De rares indemnisations

2012

4324* réclamations

18* indemnisations versées

2011

1108 réclamations

16 indemnisations

2010

817 réclamations

9 indemnisations

2009

1881 réclamations

11 indemnisations

2008

2866 réclamations

18 indemnisations

*Dont 3717 pour la seule journée du 29 mai 2012. Aucun n'a reçu d'indemnisation.