L'arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie aura une rue et une place publique dédiées à la mémoire de Pierre Falardeau, a appris La Presse.

Publié le 16 oct. 2013
ANDRÉ DUCHESNE LA PRESSE

Le maire de l'arrondissement, François Croteau, doit en faire l'annonce au cours des prochaines heures alors qu'il est en pleine campagne de réélection pour Projet Montréal dans l'arrondissement qu'il dirige depuis 2009.

La décision a été prise à la suite de discussions avec la famille du militant, écrivain et cinéaste décédé le 25 septembre 2009.

Le nom de Pierre Falardeau s'ajouterait à celui d'autres cinéastes auxquels l'arrondissement de Rosemont souhaite rendre hommage. Dans le cas de Pierre Falardeau, on donnerait son nom à deux éléments urbains dans le secteur de l'ancienne usine Norampac sis à l'intersection du boulevard Saint-Joseph et de la rue Molson.

«Nous souhaitons reconnaître la contribution des cinéastes québécois à la culture d'ici en nommant à leur nom certaines des nouvelles rues ou places publiques qui seront créées dans l'arrondissement ces prochaines années. Par exemple, ayant reçu l'autorisation de la toponymie de la Ville de Montréal, nous nommerons une rue et une place publique Pierre Falardeau dans le futur projet sur le site de Norampac dans le Vieux-Rosemont», doit déclarer le candidat de Projet Montréal.

Concernant Pierre Falardeau, M. Croteau ajoute: «Nous voulons rendre hommage à ce grand cinéaste québécois, éveilleur de conscience qui nous a laissé une oeuvre exceptionnelle et qui a tant contribué à la valorisation et la promotion de la culture québécoise.»

À Montréal, Pierre Falardeau a notamment habité dans les quartiers Centre-Sud et Plateau-Mont-Royal.

Cette annonce survient alors que la maison d'édition VLB éditeur a publié il y a quelques semaines à peine l'ouvrage Résistance, sur les dernières chroniques signées par M. Falardeau, en 2008 et 2009. Le livre est préfacé par son fils Jules.