Un enseignant de l'École nationale de cirque de Montréal arrêté le mois dernier pour des crimes sexuels commis auprès d'un élève a plaidé coupable la semaine dernière à deux chefs d'accusation de leurre d'enfant et d'incitation à des contacts sexuels. Marcelo Berti Marques, 44 ans, restera détenu jusqu'à son retour en cour en septembre.

Publié le 19 juin 2018
Louis-Samuel Perron LA PRESSE

L'homme de 44 ans fait face à une peine minimale de six mois de prison, comme il a plaidé coupable à des chefs présentés par voie sommaire. La Couronne a retiré les deux autres chefs d'accusation : possession de pornographie juvénile et d'avoir rendu accessible à un enfant du matériel sexuellement explicite.

L'enseignant de cirque « regrette beaucoup » ses gestes, a fait savoir son avocat Me Michael Morena. « Il est loin de sa famille et sans antécédents et maintenant compose avec une détention de plusieurs mois », a-t-il indiqué à La Presse.

Le Service de police de la Ville de Montréal avait publié un communiqué à la suite de l'arrestation pour rechercher d'autres victimes potentielles de Marcelo Berti Marques. Ce dernier avait été relevé de ses fonctions par l'École nationale de cirque dès son arrestation. Il avait joint l'établissement d'enseignement en août 2016.