Source ID:32d7fa9aec6a363a8c4d0100d428b5fc; App Source:StoryBuilder

Mexique: le corps de Christine St-Onge vraisemblablement retrouvé

Des démarches légales sont en cours pour rapatrier au pays la dépouille d'une victime de meurtre au Mexique. Tout indique qu'il s'agit de Christine St-Onge, 41 ans, la mère de deux jeunes garçons. Elle était en vacances au Secrets Puerto Los Cabos Gold & Spa Resort. Un individu de la région de Terrebonne, Pierre Bergeron, qu'elle fréquentait depuis peu, est considéré comme le principal suspect dans cette affaire par les autorités mexicaines.

Une deuxième autopsie devra fort probablement être pratiquée au Québec afin d'identifier formellement la victime, et faire la lumière sur les circonstances exactes entourant la mort de la femme de Laval. Selon les rapports préliminaires mexicains, elle serait morte des suites d'un important traumatisme crânien, et portait des marques de violence extrême.

Hier soir, les autorités mexicaines ont tenu un point de presse dévoilant les éléments d'enquête à ce jour, et l'identité de la victime. Ils ont expliqué que le corps de la femme a été retrouvé en décomposition dans un endroit isolé, loin des passants. Sa mort remonterait à 5 ou 7 jours. Un enquêteur de la Gendarmerie royale du Canada est sur les lieux et sert d'intermédiaire avec la section des crimes majeurs de la Sûreté du Québec.

« Une mécanique pour rapatrier la dépouille va se mettre en branle prochainement avec le laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale. Je ne peux pas vous confirmer son identité pour l'instant, mais je peux vous dire que nos enquêteurs sont en contact avec sa famille », a expliqué le sergent Claude Denis, de la SQ.

Mme St-Onge séjournait dans un complexe hôtelier de la région de Los Cabos depuis le 29 novembre. Elle devait y passer une semaine en compagnie de Pierre Bergeron qu'elle fréquentait depuis quelques mois à peine.

Ce dernier, le principal suspect, est revenu à Montréal la veille de leur retour prévu, le 5 décembre. L'individu s'est enlevé la vie le lendemain dans son condo de la région du mont Tremblant, dans les Laurentides. Les autorités n'ont pas confirmé l'information, mais l'homme serait connu pour son passé violent envers les femmes, selon des informations recueillies par Le Journal de Montréal.

Dans l'entourage immédiat de la victime, on a expliqué vouloir vivre le drame dans l'intimité. Mme St-Onge travaillait dans l'industrie du voyage. Sur les réseaux sociaux, le directeur de Voyages Nouveau Monde a offert ses condoléances à la famille en déplorant cette mort d'une extrême violence. « Une violence inacceptable causant une mort inutile d'une mère et deux jeunes orphelins », a écrit le directeur de l'agence.

« Mes condoléances à la famille St-Onge et aux deux garçons de Christine. Heureuse de t'avoir connu, une fille sympathique qui adore ses enfants. Repose en paix maintenant, et veille sur tes enfants de là-haut », a écrit une autre.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer