L'arrondissement de Montréal-Nord ordonne officiellement l'euthanasie du chien de type pitbull qui a blessé six personnes, dimanche dernier, dont deux enfants qui ont subi de graves lacérations.

Publié le 22 août 2018
Tristan Péloquin LA PRESSE

L'arrondissement dit posséder à ce stade «suffisamment de données au sujet de la nature des événements et de l'animal concerné» pour que le chien soit déclaré «dangereux pour la sécurité du public.»

«Sans attendre les résultats d'une évaluation comportementale du chien, la direction de l'arrondissement a donc signé aujourd'hui un ordre d'euthanasie qui sera remis en main propre, au cours des prochaines heures, à la gardienne reconnue de l'animal», indique l'arrondissement dans un communiqué.

Le chien se trouve présentement en possession de la SPCA, qui devra toutefois attendre une quelques jours avant d'exécuter l'ordre, afin que les tests pour la rage demandés par le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, des Pêcheries (MAPAQ) soient complétés. Le chien doit être maintenu en vie pour une période d'incubation de 10 jours pour que les tests soient valides. Il sera maintenu d'ici là «dans un environnement très sécuritaire pour éviter toutes récidives», indique l'arrondissement.

Le SPVM dit pour sa part poursuivre son enquête sur l'événement, qui pourrait valoir à la grand-mère des enfants des accusations de négligence criminelle. «Nous en sommes vraiment à la case départ. Nous sommes loin de la conclusion de l'enquête», a indiqué la porte-parole du service de police Caroline Chevrefils.