Source ID:; App Source:

Appels à la bombe: les recherches s'achèvent à Laval

Les policiers ont bouclé le secteur autour de... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les policiers ont bouclé le secteur autour de l'école.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, ARCHIVES LA PRESSE

Marie-Michèle Sioui
La Presse

Un jeune homme de 17 ans a été interpellé mardi midi en lien avec les appels à la bombe effectués lundi et mardi au Centre l'Impulsion du complexe Georges-Vanier, à Laval. Mais il a finalement été remis à ses parents.

Les policiers ont terminé leurs recherches dans l'école vers 13 h mardi, sans y trouver d'explosifs. Tout porte donc à croire que le deuxième appel à la bombe était de la même nature que le premier : un canular.

Un appel considéré comme « non fondé » par les autorités a été fait vers 9 h 30 mardi matin.

Les élèves des trois complexes de Georges-Vanier ont alors été placés «en lockdown», a précisé Franco Di Genova, porte-parole au Service de police de Laval. Pendant les recherches, personne n'était autorisé à sortir de l'établissement, qui regroupe l'école secondaire Georges-Vanier, le centre de formation pour adultes L'Impulsion et l'École polymécanique de Laval.  

Deux appels en deux jours

Un coup de téléphone du même genre avait été effectué lundi, provoquant l'évacuation de l'école en pleine période d'examens. Aucun explosif n'avait été retrouvé dans l'école.  

Les deux appels à la bombe ont été faits avec des cellulaires.

Après l'appel de lundi, près de 2200 étudiants avaient été évacués afin de permettre aux policiers et aux maîtres-chiens de fouiller l'établissement du 3995, boulevard Lévesque Est.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer