(Boischatel) Un pompier est tombé au combat, samedi soir, à la suite d’un incendie survenu à Boischatel, près de Québec.

Mis à jour le 19 déc. 2021
Ugo Giguère La Presse Canadienne

Il s’agit de Martin Tremblay, âgé de 43 ans, qui œuvrait au service de sécurité incendie Boischatel/L’Ange-Gardien depuis de nombreuses années, a indiqué la municipalité dans un communiqué dimanche.

M. Tremblay travaillait également comme pompier volontaire à la Ville de Québec, comme l’a confirmé le maire de la capitale Bruno Marchand en point de presse en fin d’avant-midi. Celui-ci a également révélé que la victime était père de trois enfants.

D’après les premières informations obtenues auprès de la Sûreté du Québec, une enquête a été ouverte à l’unité des crimes majeurs pour tenter d’éclaircir les circonstances ayant mené au décès.

Un technicien spécialisé en enquête d’incendie devait être dépêché sur les lieux dimanche matin pour déterminer l’origine du sinistre.

L’incendie s’est déclaré vers 23 h 30, samedi soir, au 626 rue des Silex à Boischatel, dans la MRC de La Côte-de-Beaupré. Alors que les pompiers combattaient le brasier, M. Tremblay aurait été gravement blessé.

Transporté d’urgence à l’hôpital, l’homme aurait malheureusement succombé à ses blessures au cours de la nuit dernière, a indiqué la porte-parole de la SQ Béatrice Dorsainville.

Les messages de soutien et de condoléances se sont multipliés sur les réseaux sociaux, notamment sur les pages dédiées à la confrérie des pompiers.

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a réagi sur Twitter en soulignant qu’il s’agit d’un deuxième pompier décédé en devoir en l’espace de deux mois. « L’altruisme à l’état pur, qui commande un respect infini », a-t-elle écrit en offrant son support aux proches et aux collègues du défunt.

Le conseil municipal de Boischatel a lui aussi transmis « ses plus sincères condoléances à la famille du pompier ». On peut également lire dans le communiqué publié en début d’après-midi, dimanche, que les élus, dont le maire Benoit Bouchard, accompagnaient en pensées les collègues endeuillés de l’homme décédé en devoir.

Des services d’aide psychologique sont offerts aux membres du service de sécurité incendie qui en ressentent le besoin.

En ce qui concerne les occupants de la résidence, ceux-ci ont tous été évacués. La demeure est toutefois une perte totale et des organismes ont été mobilisés pour venir en aide aux sinistrés.