La police de Montréal a arrêté un homme de Boisbriand pour harcèlement et menaces à l’endroit de Patrick Lagacé, dans la foulée d’une enquête sur une vidéo diffusée dans laquelle un individu évoquait l’idée de donner une « claque sur la gueule » au journaliste en raison d’un désaccord sur les manifestations anti-mesures sanitaires.

Vincent Larouche
Vincent Larouche La Presse

Pascal Perreault, 47 ans, fait face à un chef d’accusation de menace de causer la mort ou des lésions corporelles et un chef d’accusation de harcèlement. Selon la dénonciation déposée au palais de justice de Montréal cette semaine, les faits remontent au 30 août dernier.

L’enquête policière portait sur une vidéo qui circulait sur le web, dans laquelle l’accusé se fâchait contre une intervention publique de Patrick Lagacé concernant les manifestations anti-mesures sanitaires. L’homme aurait évoqué l’idée d’agresser le journaliste chevronné, qui écrit pour La Presse en plus d’animer des émissions radio et télé au 98,5 FM, à Radio-Canada et à Télé-Québec.

Pascal Perreault doit comparaître devant un juge le 15 octobre prochain à Montréal. Les accusations ont été portées par voie sommaire, ce qui signifie que s’il est reconnu coupable, il risque une peine maximale de deux ans moins un jour de prison et une amende de 5000 $.

Patrick Lagacé n’a pas souhaité commenter la situation. Mercredi, l’Association canadienne des journalistes a dénoncé une recrudescence des attaques ciblées en ligne contre des professionnels des médias, en évoquant des « dizaines » de cas récents de menaces de mort, menaces de violence et menaces d’agression sexuelle à travers le pays.

« Ce sont des campagnes coordonnées pour miner la liberté de la presse », a dénoncé Brent Jolly, président de l’Association.