Kataluk Paningayak, la femme de 43 ans retrouvée morte la semaine dernière à Ivujivik dans le Grand Nord, aurait été tuée par son conjoint, selon la Sûreté du Québec (SQ). Cette confirmation en fait le huitième féminicide à survenir au Québec en huit semaines.

Publié le 2 avr. 2021
Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

Le corps policier a confirmé jeudi soir qu’il s’agissait d’un meurtre suivi d’un suicide. Les deux corps inanimés avaient été découverts dans le même logement le 25 mars dernier.

Les détails entourant la cause du décès n’ont pas été divulgués.

La Presse révélait plus tôt cette semaine que Peter Ainalik, conjoint de Mme Paningayak, avait des antécédents en matière de violence conjugale envers la victime, ainsi que d’agression sexuelle.