Une jeune femme a succombé à ses blessures, mardi soir, après qu’une collision soit survenue entre le véhicule dans lequel elle était passagère et un camion-bétonnière, à Montréal-Est. Il semblerait qu’un délit de fuite soit à l’origine de cet événement.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

Les faits se sont déroulés vers 16 h 45, au coin de la rue Sherbrooke et du boulevard Joseph-Versailles, confirme le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

À leur arrivée sur les lieux, les policiers ont localisé dans la voiture une femme âgée de 23 ans, qui était passagère. Inconsciente et gravement blessée, elle a été transportée d’urgence dans un centre hospitalier. Son état a d’abord été jugé « critique » et son décès a finalement été constaté en fin de soirée.

Le conducteur de la voiture, un homme de 25 ans, était pour sa part conscient et blessé au bas du corps. Il a lui aussi été transporté dans un hôpital, mais on ne craint pas pour sa vie. De son côté, le conducteur du camion-bétonnière, âgé de 57 ans, n’a pas été blessé ni transporté en centre hospitalier.

« Selon les témoins rencontrés sur place, la collision serait survenue après un délit de fuite », a indiqué la porte-parole du SPVM, Caroline Chèvrefils.

À l’origine, le jeune conducteur aurait en effet provoqué une collision avec une autre fourgonnette, au coin du boulevard Joseph-Versailles et de la rue Notre-Dame. Il n’y a eu aucun blessé lors de cette première collision et le conducteur de la fourgonnette, âgé de 61 ans, est sain et sauf.

« À la suite de cette première collision, le conducteur aurait pris la fuite à toute vitesse sur le boulevard Joseph-Versailles, en direction nord, et aurait perdu le contrôle de sa voiture pour finalement dévier dans la voie en sens inverse et finir sa course dans le camion-bétonnière », a rajouté Mme Chèvrefils.

Un périmètre de sécurité a été érigé dans les environs et la circulation automobile a été déviée pour laisser les policiers faire leur travail, pendant une bonne partie de la soirée de mardi. Des enquêteurs en collision du SPVM ont notamment été demandés sur les lieux pour « reconstituer l’accident en question » et déterminer les circonstances exactes de cet événement. La circulation a été rouverte vers 22 h 15, après le départ des enquêteurs.