(Montréal) Deux autres hommes ont été atteints par des coups de feu à Montréal, lors d’événements distincts survenus quelques heures à peine après le meurtre d’un homme de 40 ans, près de la station de métro Côte-Vertu.

La Presse canadienne

Quelqu’un a même ouvert le feu à l’intérieur d’un bar de La Petite Patrie, sur la rue Saint-Hubert, vers 4 h dimanche matin, atteignant un homme de 29 ans à de multiples reprises au bas du corps.

Ce dernier était toujours conscient à l’arrivée des policiers sur les lieux. Il a été transporté à l’hôpital, mais les médecins ne craignent pas pour sa vie.

Le ou les suspects ont pris la fuite avant l’arrivée des policiers, a indiqué Véronique Comtois, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Selon les premiers éléments de l’enquête, des coups de feu ont été tirés tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du bar. Il y a même eu un impact de projectile sur un véhicule immobilisé qui se trouvait à proximité.

Un périmètre de sécurité a été érigé pour protéger la scène de crime et un technicien en identité judiciaire a été appelé sur les lieux à la recherche d’indices contribuant à l’enquête. Des témoins seront aussi rencontrés par les enquêteurs.

Pour le moment, il n’y a pas d’éléments qui relient cet événement au meurtre survenu près de la station de métro Côte-Vertu vers 21 h la veille.

Par ailleurs, un homme de 25 ans blessé par balle s’est présenté vers 4 h 15 dimanche matin dans un hôpital montréalais. Ce dernier a été blessé au haut du corps, selon la porte-parole du SPVM.

Mme Comtois a indiqué que son état de santé était considéré critique pendant un certain temps, mais que sa vie n’est finalement plus en danger.

Cet individu sera éventuellement rencontré par les enquêteurs pour éclaircir les circonstances précédant son hospitalisation.