Deux corps supplémentaires ont été repêchés par la Sûreté du Québec (SQ), dimanche avant-midi, cinq jours après que l’excursion de huit touristes français et leur guide québécois ait tourné au drame au Lac-Saint-Jean.

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

Les dépouilles ont été retrouvées dans la rivière La Grande Décharge, « à plus de trois kilomètres du lieu de recherche initial, où se trouvaient les motoneiges », a indiqué Hugues Beaulieu, de la SQ.

L'identification formelle de ces dépouilles relève du coroner, a dit la police. Les familles sont toutefois tenues informées.

Avec la découverte du guide Benoit Lespérance et du corps de l'aîné du groupe Gilles Claude, deux motoneigistes manquent toujours à l'appel.

Toujours en avant-midi, la police a aussi repêché une motoneige dans les eaux glaciales de la région.

« Ce sont les plongeurs qui l’ont retrouvée », a indiqué le policier Hugues Beaulieu.

Comme deux motoneiges ont atteint la rive en sécurité le soir fatidique, cette découverte permet de clore cette étape des recherches.

Mardi soir dernier, trois membres du groupe mené par le guide Benoit Lespérance arrivaient dans le village de Saint-Henri-de-Taillon, croyant que leurs amis étaient derrière eux.

Mais les cinq autres motoneigistes s’étaient aventurés pour une raison inconnue dans une zone extrêmement dangereuse du lac Saint-Jean. La glace y est beaucoup trop mince pour supporter le poids des lourds engins.

Le guide Benoit Lespérance aurait fait demi-tour pour leur porter secours, en vain.