Le Hells Angels de la section de Montréal, Jean-Richard Larivière, a été accusé de voies de fait, voies de fait avec lésions et menaces de mort ou d’infliger des lésions, mardi après-midi au Palais de justice de Saint-Jérôme.

Daniel Renaud Daniel Renaud
La Presse

La Poursuite s’est opposée à sa remise en liberté et le motard doit revenir en cour à une date ultérieure.

Larivière et un autre Hells Angels influent, François Vachon de la section de Sherbrooke, ont été arrêtés lundi soir à Rosemère, sur la Rive-Nord de Montréal, pour s’en être pris physiquement au responsable de la Pizzéria Sofia, située sur le boulevard Labelle.

Larivière, 52 ans, a passé la nuit dans les geôles de la Régie de police Thérèse-de-Blainville alors que son compagnon, François Vachon, a été relâché avec promesse de comparaître. Il ferait face à des accusations similaires.

« Vers 23 h 45, nos patrouilleurs ont été appelés pour une altercation au resto-bar pizzéria Sofia. Les policiers sont arrivés et ont pris une plainte pour voies de fait. Ils ont procédé à l’arrestation de deux individus. L’un a été amené au poste et l’autre a été relâché avec une promesse de comparaître », raconte Martin Charron, porte-parole de la régie de police.

« L’enquête se poursuit, le plaignant et des témoins seront rencontrés. Le resto-bar où les événements se sont déroulés est connu comme étant fréquenté par plusieurs individus liés au crime organisé et les policiers s’y rendent fréquemment », poursuit le policier Charron.

Une bouteille tardive de trop

Les enquêteurs ont rencontré des témoins de l’événement. Selon leur version, Larivière aurait voulu acheter une bouteille d’alcool après les heures permises – 23 heures – mais un patron aurait refusé. C’est à ce moment-là que ce dernier aurait été molesté par les deux motards.

La victime a été suffisamment blessée pour être transportée à l'hôpital. Elle a toutefois rapidement obtenu son congé mardi matin.

Il semble également que les deux Hells Angels, qui auraient été en état d’ébriété, auraient invectivé les policiers lorsque ceux-ci se sont présentés sur les lieux.

En décembre dernier, Larivière a été condamné à 1000 $ d’amende pour une affaire d’entrave au travail des policiers. Dans les heures suivant le somptueux mariage du Hells Angels Martin Robert, dans une salle de bal de Montréal en décembre 2018, Larivière, qui était éméché par l’alcool, a eu une altercation avec des membres de l’escouade Éclipse, spécialisée dans la collecte de renseignement et la surveillance des établissements licenciés.

Les policiers ont notamment tiré une décharge de pistolet électrique sur le motard pour le maîtriser.

Pour joindre Daniel Renaud, composez-le (514) 206-4580, poste 4918, ou écrivez à l’adresse postale de La Presse.