Deux conflits qui ont mal tourné ont fait quatre blessés à Montréal, dans la nuit de samedi à dimanche. Deux hommes et une femme se sont retrouvés à l'hôpital, les deux premiers blessés par arme à feu et la dernière, par arme blanche.

Mis à jour le 28 janv. 2019
KATIA GAGNON LA PRESSE

On ne craint pas pour leur vie.

Vers trois heures dimanche, les policiers sont intervenus près d'un bar de la rue Notre-Dame, coin Sainte-Hélène. Un homme de 27 ans avait été atteint au pied par un projectile d'arme à feu. « Selon des témoins, précise Caroline Chèvrefils, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal, un conflit a éclaté dans le bar et s'est poursuivi à l'extérieur. »

Le suspect a pris la fuite avant l'arrivée des policiers. La victime a été transportée à l'hôpital.

Moins d'une heure plus tard, un second appel est fait au 911, par un homme qui disait avoir été blessé par arme à feu. Cette seconde victime se trouvait elle aussi rue Notre-Dame, entre McGill et Saint-Pierre. La victime était connue des policiers. Il a lui aussi été transporté à l'hôpital.

L'enquête sur ces événements est actuellement en cours et a conduit à la fermeture partielle de la rue Notre-Dame.

Un peu plus tôt dans la nuit, les policiers avaient également dû intervenir sur les lieux d'une agression. Deux femmes dans la cinquantaine se trouvaient dans un appartement de LaSalle et l'une d'elles a été blessée au haut du corps. La seconde femme était elle aussi blessée. La première victime s'est retrouvée à l'hôpital, mais les deux femmes ont été arrêtées par les policiers.

« Il est très difficile de déterminer la cause exacte du conflit. Les deux femmes étaient intoxiquées. Il pourrait s'agir d'un événement lié à la violence conjugale », précise Mme Chèvrefils.