Source ID:; App Source:

Régino Magloire accusé de meurtre au deuxième degré

Deux photos de Régino Magloire.... (Photo fournie par le SPVM)

Agrandir

Deux photos de Régino Magloire.

Photo fournie par le SPVM

Daniel Renaud, Jeiel-Onel Mézil
La Presse

Régino Magloire, 27 ans, soupçonné d'avoir tué par balle Steven Célestin et d'avoir blessé quatre autres personnes en pleine fête haïtienne, au bar Mile End, sur l'avenue du Parc, en juin 2014, a été accusé de meurtre au deuxième degré.

Il a comparu cet après-midi par vidéoconférence au Palais de justice de Montréal et demeure détenu. Sa cause a été reportée au 20 octobre prochain.

Selon nos sources, le fugitif, qui faisait l'objet d'un mandat pancanadien, se serait présenté lui-même à l'Établissement de détention Rivière-des-Prairies, à Montréal, au cours de la nuit.

À l'issue d'une longue enquête baptisée Mégarde et dirigée par les divisions du crime organisé et des crimes majeurs du SPVM, un présumé complice, Wilphix Gourdet-Laverdure, avait été arrêté il y a quelques mois, mais Magloire avait échappé aux policiers. Au cours des derniers mois, il aurait fait la navette entre l'ouest canadien et la région de Montréal, avant de finalement se livrer cette nuit.

Rouges contre Bleus

La nuit du meurtre, le 7 juin 2014, Magloire, Gourdet-Laverdure et d'autres individus liés aux gangs de rue d'allégeance rouge se sont présentés au bar Mile End, où se déroulait une fête à laquelle participaient des individus d'allégeance bleue.

Les intrus ont d'abord été remarqués pour leur comportement et leur habillement qui détonnait avec celui, plus chic, des autres participants. Des regards et des propos aigres-doux se sont ensuite échangés entre Rouges et Bleus et au moins une demi-douzaine de coups de feu ont été tirés.

Les deux suspects ont pris la fuite par la porte arrière de l'établissement pendant que Steven Célestin gisait sur le plancher, mortellement atteint.

Wilphix Gourdet-Laverdure n'est pas accusé du meurtre de Steven Célestin. Selon nos informations, il aurait tiré au plafond le soir des événements et il est accusé de possession, d'usage négligent et d'avoir déchargé une arme à feu. 

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer