Quel type de commerces veut-on dans le Village ? Comment peut-on y bonifier les espaces verts ? Quelle place donner aux piétons ou aux voitures ? Comment améliorer la cohabitation sociale entre visiteurs, résidants et itinérants ?

Publié le 20 septembre
Isabelle Ducas
Isabelle Ducas La Presse

Voilà quelques-unes des questions qui se retrouveront au cœur des discussions lors du Forum de travail pour le Village, qui commence mardi matin et se déroulera sur trois jours.

Le quartier est en pleine transition, et ceux qui y habitent, qui y travaillent et qui le visitent s’interrogent sur son avenir.

« Les réalités sont différentes entre un visiteur qui vient profiter de l’offre commerciale et un résidant qui voudrait peut-être un autre type de commerces », fait remarquer Robert Beaudry, conseiller municipal pour le district de Saint-Jacques, dans l’arrondissement de Ville-Marie.

« On doit se demander comment on peut répondre aux besoins de la population, qui veut un milieu de vie dynamique et sain, mais en restant une destination pour le tourisme international. »

Travaux à venir

Le moment est particulièrement bien choisi pour se poser ces questions, puisque des travaux d’aqueduc et d’égouts se préparent pour 2024 dans la rue Sainte-Catherine Est. Les participants au forum discuteront de l’allure que devrait avoir l’artère principale du Village après ce chantier.

Le Village n’est pas un quartier comme les autres, souligne Robert Beaudry.

C’est un quartier inclusif LGBTQ+ où l’on retrouve des commerces identitaires, qui sont des institutions dans le secteur, et ces identités doivent continuer à exister et à être mises en valeur.

Robert Beaudry, conseiller municipal

Au cours de l’été, la première phase du forum a permis aux résidants, aux commerçants et aux visiteurs qui fréquentent le quartier gai de donner leur avis sur l’avenir du secteur. Les idées et recommandations émises durant l’été par le public serviront de tremplin aux discussions des trois prochains jours.

La programmation du forum sera centrée sur les six thématiques ciblées au début de la démarche, soit le sentiment de sécurité, le vivre ensemble, l’identité, la culture, l’espace public et la vitalité socioéconomique.

L’objectif, à l’issue de cet exercice, est de faire émerger une « feuille de route » pour diriger la suite des actions à entreprendre, explique M. Beaudry.