Afin de sécuriser les quartiers touchés par la montée de violence armée, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ajoutera neuf caméras de sécurité urbaine à son réseau en 2022.

Publié le 23 février
Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

Ces ajouts portent à 42 le nombre total de ces caméras dans la métropole.

Les emplacements de ces nouveaux outils de surveillance ont été sélectionnés à la suite d’évènements violents survenus à Montréal dans la dernière année.

Ils seront entre autres répartis dans le secteur de Saint-Laurent à l’intersection des boulevards Édouard-Laurin et Décarie, au Square Cabot dans l’arrondissement de Ville-Marie, dans le quartier Rosemont sur la 19e avenue et à l’intersection de la 4e rue et du boulevard Rivière-des-Prairies.

Au total, quatre des neuf nouvelles caméras se trouvent dans des parcs publics : le parc Nelson Mandela à Côte-des-Neiges, le parc Henri-Bourassa à Montréal-Nord, le parc Ferland à Saint-Léonard et le parc des Roseraies à Anjou. « Leurs images peuvent être visionnées en temps réel et elles sont particulièrement utiles en matière d’enquêtes criminelles », explique le corps policier dans un communiqué.

L’installation des caméra, débutée en février, devrait être complétée d’ici la fin du mois de mars.