La percée surprise du Canadien de Montréal dans les séries éliminatoires de 2021 a coûté 2,3 millions en heures supplémentaire au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Publié le 2 février
Philippe Teisceira-Lessard
Philippe Teisceira-Lessard La Presse

L’organisation a dû déployer des centaines de policiers pour encadrer les célébrations de joie des Montréalais. Aucun débordement majeur n’a été déploré.

Les agents ont réclamé un total de 29 532 heures supplémentaires en lien avec ces évènements, a révélé le SPVM à La Presse mercredi, en réponse à une demande d’accès à l’information.

Le mois dernier, le chef de police Sylvain Caron avait évoqué les séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey comme facteur contributif à l’important dépassement budgétaire du service pour 2021. La flambée de violence armée dans le nord-est de l’île et la pandémie de COVID-19 ont toutefois pesé encore plus lourd dans la balance.

Au total, les policiers montréalais ont effectué pour 55 millions en heures supplémentaires en 2021, soit en moyenne 12 000 $ par employé en uniforme. C’est une hausse de plus de 50 % par rapport à l’année 2020.

Toujours en 2021, le budget du SPVM s’établissait à 679 millions, mais l’organisation aura finalement eu besoin de 733 millions pour boucler l’année.

En 2010, le SPVM avait calculé que l’aventure du Canadien en séries éliminatoires lui avait coûté 2,2 millions au total, incluant les heures régulières et supplémentaires.

Avec William Leclerc