Le moratoire sur la fermeture de postes de quartier du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a été reconduit mardi par le conseil municipal de Montréal.

Publié le 25 janvier
Philippe Teisceira-Lessard
Philippe Teisceira-Lessard La Presse

La décision, votée à l’unanimité, est une réplique au chef de police Sylvain Caron. Celui-ci a évoqué début janvier sa volonté de changer le modèle policier qui prévaut à Montréal.

Les élus municipaux veulent « que la Ville de Montréal respecte la décision du conseil municipal d’avoir imposé un moratoire sur toute décision de fermer, de fusionner ou d’intégrer les postes de quartier et mandate la Commission de la sécurité publique de tenir une consultation publique », indique la motion adoptée.

Il s’agit d’une proposition de l’opposition officielle, amendée par l’administration Plante.

« Une consultation publique doit être au cœur d’un schéma de couverture des effectifs policiers », indique encore la motion. « Le concept de police communautaire se base notamment sur la notion de responsabilité géographique qui consiste à respecter les limites naturelles des quartiers. »