La Ville de Montréal n’a pas l’intention de garder en réserve le bassin Peel en attendant un éventuel projet de retour du baseball dans la métropole.

Publié le 21 janvier
Philippe Teisceira-Lessard
Philippe Teisceira-Lessard La Presse

Au lendemain de l’avortement du projet de garde partagée des Rays de Tampa Bay, la mairesse Valérie Plante a indiqué vendredi que la Ville ne pouvait se permettre de bloquer le développement de ce terrain pour un autre éventuel projet de stade.

« Ce site-là est exceptionnel, il est très convoité. C’est un site stratégique pour le développement commercial, le développement économique, pour l’habitation », a dit Mme Plante. « On ne peut pas s’asseoir sur un terrain comme ça et attendre indéfiniment. »

Le bassin Peel avait été identifié comme seul emplacement viable pour un nouveau stade sportif à proximité du centre-ville de Montréal.

Valérie Plante a affirmé qu’elle avait déjà avisé le Groupe baseball Montréal de sa position. « Ils comprennent très bien », a-t-elle dit.