L’Insectarium de Montréal devrait rouvrir ses portes ce printemps, avec près d’une année de retard par rapport aux plans initiaux.

Publié le 12 janvier
Philippe Teisceira-Lessard
Philippe Teisceira-Lessard La Presse

La populaire institution est fermée depuis mars 2019 pour travaux majeurs. Ceux-ci devaient durer deux ans. Ils se seront finalement étendus sur près de trois ans.

« Les travaux sont complétés à 99,5 % », a affirmé mercredi Julie Jodoin, qui dirige Espace pour la vie. « On espère pouvoir recevoir le bâtiment en février pour que l’on puisse commencer un 2 mois, 2 mois et demi de travail de mise en service. Ça nous amène donc à une ouverture publique projetée au printemps [2022]. » Espace pour la vie est l’organisation qui regroupe l’Insectarium, la Biosphère, le Jardin botanique, le Planétarium et le Biodôme.

Le retard est attribué aux impacts de la pandémie, qui a entraîné une fermeture temporaire des chantiers, ainsi qu’à la pénurie de matériaux de construction. « Je ne pense pas qu’on soit les seuls à vivre cet enjeu-là », a dit Julie Jodoin. Elle a souligné que l’Insectarium était un bâtiment extrêmement complexe, notamment à cause des critères environnementaux que ses serres doivent satisfaire.

Le Biodôme, qui avait été rénové juste avant l’Insectarium, avait lui aussi subi des retards de réouverture.

Mme Jodoin répondait aux questions des élus municipaux dans le cadre de la Commission des finances de la Ville de Montréal.