À Longueuil, le seul conseiller ne faisant pas partie ou étant allié à l’équipe de Catherine Fournier, Jacques Lemire, a été nommé mercredi chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville. Le principal intéressé promet déjà de travailler « de manière différente ».

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

« C’est une nouvelle ère qui débute. La population a opté pour le changement. Elle nous a aussi envoyé le message qu’elle souhaite que l’opposition travaille de manière différente », a-t-il soutenu mercredi dans un communiqué diffusé par son parti, Longueuil Ensemble, dont la cheffe Josée Latendresse est arrivée deuxième à la mairie avec 18,37 % des voix, contre 60,62 % pour Catherine Fournier.

Élu municipal d’expérience, Jacques Lemire est conseiller du district de Laflèche, dans l’arrondissement de Saint-Hubert, depuis maintenant 25 ans. Il a d’ailleurs conservé son district avec une forte majorité aux dernières élections, soit 50,77 % des votes.

Or, tout le reste du conseil n’est pas à sa faveur : Coalition Longueuil, dirigé par Catherine Fournier, conserve 13 sièges de conseillers, en plus de la mairie. Les trois autres élus – ceux d’Option Greenfield Park : Sylvain Joly, Susan Rasmussen et Éric Normandin – soutiennent pour leur part le parti de Mme Fournier.

Dans ce contexte, le nouveau chef de l’opposition affirme que son action sera d’abord et avant tout « constructive ». « À quoi ressemblera Longueuil à la fin de ce mandat ? Bien des réponses dépendront de nos décisions. Je serai vigilant pour assurer que nous fassions des pas devant, à chaque jour. Je nous souhaite un beau quatre ans à tout le monde, dans l’harmonie et la coopération », a-t-il avancé à ce sujet.

Sur Facebook, Catherine Fournier a quant à elle souligné mercredi que la première séance du conseil municipal de son administration, qui s’est tenue la veille, « a été marquée par un changement de ton complet ». « Même le chef et seul membre de l’opposition, Jacques Lemire, a souligné la nouvelle ère d’harmonie qui s’ouvre désormais au sein de notre ville. Ça fait du bien. Ça ne peut qu’être positif pour l’avenir », a-t-elle écrit.

En plus de son rôle dans l’opposition, Jacques Lemire vient aussi d’être nommé par la mairesse à la Commission des finances de la Ville, à sa demande. Mardi, lors du conseil municipal, il a voté en faveur de la réduction du salaire de la mairesse, une promesse phare de Mme Fournier pendant sa campagne.