En affirmant qu’il veut voir « renaître » l’est de Montréal, le candidat à la mairie Denis Coderre compte inciter des entreprises écologiques à s’y installer, afin que ce secteur de la ville soit « plus sécuritaire, plus vert et plus agréable ».

Isabelle Ducas
Isabelle Ducas La Presse

S’il est élu, « l’est de Montréal deviendra une réelle priorité », a assuré le chef du parti Ensemble Montréal, en conférence de presse lundi matin. « Notre administration travaillera avec tous les partenaires pour en faire un pôle de développement durable reconnu internationalement. »

« On veut des hôtels zéro déchets, des start-ups écologiques, des épiceries avec de l’agriculture urbaine sur le toit, comme le projet du Faubourg Contrecœur. Dans cette foulée, on compte organiser une mission internationale d’économie verte pour attirer les entreprises internationales à s’installer dans l’est de Montréal », ajoute la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black, candidate pour Ensemble Montréal.

Comment attirer ces entreprises ? En offrant un cocktail d’incitatifs fiscaux et en développant des incubateurs d’entreprises, explique-t-elle.

« Du secteur le plus pollué de Montréal, nous allons en faire un secteur porteur d’avenir. L’est de Montréal, c’est plus de 800 000 résidants. Il est donc crucial d’offrir de nouvelles opportunités locales », poursuit Mme Black.

Selon Ensemble Montréal, l’administration de la mairesse Valérie Plante laisse dormir dans ses coffres des fonds disponibles pour la décontamination de terrains dans l’est de la ville. « C’est anormal que sur les 100 millions de dollars versés par le gouvernement du Québec pour la décontamination, seulement 8 millions aient été dépensés par l’administration actuelle », fait remarquer Lyne Laperrière, candidate pour le parti à la mairie de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Denis Coderre promet de nommer un responsable de l’est de Montréal au comité exécutif.

Il s’engage aussi à concrétiser des projets dans les arrondissements du secteur : réfection du boulevard Gouin, réalisation de l’Espace Rivière à Rivière-des-Prairies, centre sportif à Montréal-Nord, maison de la culture à Anjou, centre communautaire dans Hochelaga, centre sportif et communautaire à Saint-Léonard et décontamination de l’incinérateur Des Carrières dans Rosemont.

Quant au projet de plateforme intermodale de transbordement de marchandises de Ray-Mont Logistiques, près du port de Montréal, qui divise la population d’Hochelaga-Maisonneuve, le candidat Coderre affirme qu’il est possible de le réaliser avec des « mesures de mitigation » contre les nuisances, afin d’en arriver à un résultat « gagnant-gagnant ».