Montréal a nommé sa première commissaire à la langue française : il s’agit de Roseline Fréchette.

Isabelle Ducas
Isabelle Ducas La Presse

Mme Fréchette assurera la mise en œuvre du premier plan d’action en valorisation de la langue française de la métropole, en travaillant avec les services, les arrondissements et les partenaires de la Ville, indique une lettre transmise aux employés municipaux. Elle conseillera les instances politiques et administratives en matière de valorisation et de promotion de la langue française, et représentera la Ville auprès des organismes gouvernementaux de protection du français.

La nouvelle commissaire est linguiste et possède une expertise en élaboration de politiques et de programmes de francisation, de même que dans la promotion de l’apprentissage de la langue française, souligne la Ville.

Elle est nommée pour une période de trois ans.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, avait annoncé la création de ce poste le 9 juin dernier, dans la foulée de l’adoption, en mars, du plan d’action en matière de valorisation de la langue française.

Ce plan comporte 24 actions qui visent notamment une présence accrue d’activités en français dans les maisons de la culture et une meilleure promotion de la culture locale auprès des nouveaux arrivants.