Le conseil d’administration de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) a décidé de réduire des tarifs et d’en créer un nouveau afin de tenir compte des changements dans les habitudes de déplacement de milliers d’usagers, partagés entre le bureau et le télétravail.

Bruno Bisson
Bruno Bisson La Presse

À compter du 1er décembre, le coût d’un titre de 10 passages donnant accès à tous les réseaux de transport, dans l’ensemble du territoire métropolitain (Tous modes ABC), sera réduit de 10 $, passant de 64 $ à 54 $. Cette réduction de 10 $ représente une baisse de presque 16 %.

De plus, le titre de six passages TRAM 3, qui donne accès aux trains de banlieue et aux réseaux de la STM, sera réduit de 29,50 $ à 27 $, une réduction de 8,5 %.

La troisième mesure tarifaire est plus intrigante. L’ARTM crée un nouveau titre valable pour 10 passages sur n’importe quel réseau de transports dans les territoires de Montréal, Longueuil et Laval, à un coût de 45 $, soit l’équivalent d’un tarif unitaire de 4,50 $ par passage.

Adaptation nécessaire

Ces ajustements visent à satisfaire aux besoins de déplacement plus sporadiques de nombreux usagers réguliers, qui ne se déplacent plus aussi souvent qu’avant pour aller au boulot en raison du télétravail, et qui ne trouvent plus d’avantage économique aux titres mensuels, parce qu’ils ont réduit leurs déplacements.

Ces titres, qui visent à offrir plus de flexibilité aux usagers pour trouver un titre qui leur convienne, étaient aussi réclamés par les quatre sociétés de transport de la région métropolitaine, où le retour de la clientèle post-pandémique tarde à se concrétiser.

Dans un communiqué, le directeur général de l’ARTM, Benoît Gendron, indique que « l’ARTM et ses partenaires sont pleinement conscients que les besoins en déplacement sont, et vont demeurer différents parce que notre quotidien change et que de nouvelles habitudes se dessinent ».