La candidate de Denis Coderre pour la mairie de Lachine s’est fait montrer la porte parce qu’elle refuse d’être vaccinée contre la COVID-19, a appris La Presse.

Philippe Teisceira-Lessard
Philippe Teisceira-Lessard La Presse

Julie-Pascale Provost a annoncé mercredi qu’elle ne mènerait pas la charge pour ravir cet arrondissement baromètre à Projet Montréal.

Selon nos informations, Mme Provost avait été informée il y a des semaines qu’elle ne pourrait pas porter les couleurs d’Ensemble Montréal sans montrer ses preuves de vaccination. Après plusieurs relances sans obtenir le document, la formation politique aurait récemment pris acte du fait que sa candidate ne comptait pas se faire inoculer. D’où la décision, dans les derniers jours, de lui montrer la sortie.

Mercredi après-midi, Mme Provost n’a pas répondu aux demandes d’entrevue de La Presse. Sa page Facebook publique ne relaie pas de désinformation ou de théories du complot quant à la vaccination.

Des « raisons personnelles et familiales »

Dans une déclaration mise en ligne vers 16 h 30, l’élue attribue son retrait à des « raisons personnelles et familiales ». « Je renonce au dépôt de ma candidature, a-t-elle écrit. Je suis certaine que l’équipe d’Ensemble Montréal assurera une gestion saine en fonction des intérêts établis par les Lachinois, dans le respect et le vivre ensemble. »

Mme Provost a défendu son bilan des quatre dernières années, alors qu’elle siégeait comme conseillère d’arrondissement.

Selon le communiqué du parti, Mme Provost continuera à siéger comme élue locale sous la bannière d’Ensemble Montréal jusqu’aux élections, mais se retirera par la suite de la politique municipale.

Son chef n’a pas mentionné l’enjeu de la vaccination en annonçant son retrait.

« Je sais combien la politique peut être exigeante sur le plan personnel et je respecte entièrement sa décision. Je lui souhaite une bonne continuation », a déclaré M. Coderre, dans un communiqué.

Josée Côté, qui devait être candidate au poste de conseillère municipale, prendra la relève de Mme Provost comme candidate à la mairie.

Exclue de Projet Montréal

Julie-Pascale Provost a été élue sous la bannière de Projet Montréal en 2017 avant d’en être exclue en 2020 pour ses prises de position concernant la Marina de Lachine. L’administration Plante souhaitait fermer les installations pour les transformer en parc public, alors que Mme Provost appuyait les propriétaires de bateaux qui voulaient conserver l’installation. Elle avait annoncé son ralliement à Denis Coderre en juin dernier, alors que le candidat à la mairie annonçait un « projet hybride » pour conserver une marina et ouvrir un parc.

Le retrait de Mme Provost n’est pas le premier cahot sur la route d’Ensemble Montréal depuis le début de la campagne.

La semaine dernière, le parti a montré la porte à son candidat Joe Ortona en raison des prises de position antinationalistes de la commission scolaire English-Montréal, dont il est le grand patron. En juin, Ensemble Montréal a annoncé la nomination du boxeur Ali Nestor comme « conseiller spécial » avant de faire marche arrière quelques heures plus tard en apprenant qu’il était accusé d’agression sexuelle au criminel.