C’est un départ pour les 9000 participants de la 36e édition du Tour de l’île de Montréal tenue dimanche matin.

Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

« Y’a du beau monde ici ! C’est la cerise sur le sundae après une belle semaine ! », s’exclame le chanteur Émile Bilodeau avec bonhommie.

PHOTO PASCAL RATTHÉ, COLLABORATION SPÉCIALE

Émile Bilodeau et Valérie Plante

Il n’est pas le seul à dégager une bonne humeur contagieuse. En famille ou en solo mais toujours avec le sourire, les cyclistes se préparent pour un parcours de 33 kilomètres cet avant-midi.

« Même en tournée, j’essaye de me déplacer en vélo quand c’est possible. Avec mon sonorisateur Steve Lemay, on a vraiment du fun à le faire et c’est bon pour la terre », poursuit Émile Bilodeau.

C’est le 32e Tour de l’île pour René Rosko. Une occasion de rencontrer d’autres cyclistes, d’échanger, mais surtout d’avoir du plaisir. « Chaque fois je passe un beau moment. Après plus d’un an de pandémie, on se rend compte de l’importance du vélo et aujourd’hui c’est plus une célébration qu’un rendez-vous », se réjouit l’homme de 75 ans.

Geneviève Hébert était accompagnée de ses 4 enfants, qui pédalaient pour la première fois au Tour de l’île cette année. « C’est une super manière de les initier à cette belle tradition et de finir la semaine en famille. »

PHOTO PASCAL RATTHÉ, COLLABORATION SPÉCIALE

Le ministre Steven Guilbeault

Le Tour de l’île est devenu une institution québécoise, insiste le ministre fédéral Steven Guilbeault.

« Ça met en valeur la culture du vélo, c’est une belle façon de vivre la ville », a ajouté la mairesse de Montréal Valérie Plante, également présente pour l’occasion.