(Montréal) Deux évènements distincts impliquant des armes à feu sont survenus dans la métropole en l’espace de quelques heures, faisant un blessé. Plusieurs suspects ont été arrêtés en lien avec l’une des fusillades.

Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a été avisé d’un premier échange de coups de feu dans le secteur de Saint-Michel, samedi vers 23 h. À l’intersection de la rue Émile-Journault et de la 2e avenue, les policiers localisent un homme blessé par projectile.

La victime de 18 ans gisait au sol et sa vie est hors de danger.

Des témoins ont aperçu au moins trois véhicules suspects quitter la scène du crime. L’un d’eux a été intercepté par les agents du SPVM sur la 9e avenue. Une arme à feu se trouvant à l’intérieur du véhicule a été saisie.

Deux autres voitures ont été localisées grâce à des informations fournies par le public. Au total, six suspects âgés entre 19 ans et 41 ans ont été arrêtés à l’intersection du boulevard Saint-Michel et de la rue Jean-Talon.

Les enquêteurs, le maître-chien et les techniciens en identité judiciaire étaient toujours au travail dimanche matin dans les trois périmètres érigés pour tenter de comprendre les circonstances de cet évènement.

D’autres tirs ont retenti dans le secteur de Lachine cette fois, vers 3 h 30. On ne déplore ni victime, ni suspect. Des impacts de balles ont été aperçus sur un immeuble à l’angle des rues Camille et Ouellette. Le SPVM a également retrouvé plusieurs douilles au sol.

Il s’agit des 13e et 14e fusillades à survenir sur le territoire du SPVM au mois d’août seulement. Par ailleurs, la mairesse de Montréal Valérie Plante et le directeur du SPVM Sylvain Caron doivent s’adresser aux médias en avant-midi en lien avec une annonce touchant les effectifs du corps policier montréalais.