La portion du tracé du train à grande fréquence (TGF) reliant Laval au centre-ville de Montréal est toujours inconnue, a évoqué mercredi la secrétaire parlementaire du ministre des Transports et députée d’Hochelaga, Soraya Martinez Ferrada.

Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse

Au lendemain de l’annonce du projet du TGF, des ministres fédéraux ont tenu un point de presse au milieu de la gare Centrale de Montréal, par laquelle le train va transiter.

La facture du TGF qui raccordera Toronto et Québec, en passant par quelques municipalités, s’élèvera entre 6 et 12 milliards. Toutefois, le tracé qui reliera Laval à la gare Centrale n’a pas encore été déterminé par le gouvernement fédéral.

« Actuellement, il y a plusieurs options qui sont étudiées. Il est trop tôt pour le moment pour donner un tracé clair. Ce qui est évident, c’est que le train va venir au centre-ville et venir à la Gare », a déclaré Mme Martinez Ferrada.

Le Réseau express métropolitain (REM) passera pour sa part le tunnel Mont-Royal.

Des consultations auront lieu entre VIA Rail et les communautés autochtones cet été afin d’élaborer le projet, a rappelé le ministre des Transports Omar Alghabra. « Notre gouvernement prévoit lancer l’appel d’offres cet automne », a-t-il déclaré, comme la veille.

Le gouvernement fédéral promet que le TGF arrivera à l’heure dans 95 % des cas, contre une moyenne de 67 % actuellement. Les trajets seraient également de plus courte durée. Celui entre Montréal et Québec serait raccourci de 30 minutes.

L’électricité sera employée pour faire fonctionner les trains 90 % du temps, selon le fédéral. Ottawa estime que le projet sera complété d’ici 2030.

Montréal a « hâte d’embarquer dans le train »

« Ce projet-là, il est souhaité par la mairesse de Montréal », a affirmé d’emblée Valérie Plante. « Il faut reconnaître l’importance d’investir massivement dans le transport quand on pense à cette sortie de pandémie », a ajouté la mairesse, qui a dit souhaiter que la gare Centrale retrouve son achalandage habituel.

« On a hâte d’embarquer dans le train », a-t-elle conclu.